...

Passer en navigation pour réinitialiser Google Maps

Bloquer les distractions

On l’a tous vécu, remarqué ou trouvé irritant : les téléphones intelligents occupent de plus en plus notre temps. C’est tout à fait compréhensible. Avouons-le, ils sont tout simplement trop commodes pour qu’on s’en passe. Mais quel effet cela a-t-il au juste sur notre rendement, nos relations et même nos vies? Lorsque même les plus grands fabricants de téléphones intelligents commencent à sonner l’alarme à propos des effets de la dépendance, c’est signe que quelque chose ne va pas.

La dépendance au téléphone intelligent est néfaste

Selon un article article du Wall Street Journal, ces appareils ont un effet négatif mesurable sur notre cerveau. La dépendance aux solutions technologiques pratiques de nos téléphones intelligents affaiblit l’intellect. Pourquoi faire des calculs mentaux lorsque votre téléphone peut le faire plus rapidement, plus efficacement et sans risque d’erreur? Ou encore, pourquoi réfléchir à des questions complexes lorsque les réponses se trouvent littéralement au bout de vos doigts?

Un autre exemple est présenté dans un article du New York Times, qui affirme que les téléphones intelligents entraînent la fin des bonnes manières, et de la bonne humeur par le fait même. Combien de soupers ont été gâchés par des convives qui s’attardent à leur téléphone plutôt qu’au menu? Ou qui conversent sur Messenger ou WhatsApp au lieu d’interagir avec les gens qui les entourent? Ce phénomène, désigné « cécité d’inattention », nous coupe de la réalité et nous isole dans notre propre petit monde.

L’article ajoute qu’en plus des obstacles concrets à nos interactions sociales, des conséquences physiologiques commencent également à se manifester. Le syndrome du cou texto (eh oui, ça existe) est de plus en plus prévalent dans notre société. Jetez simplement un coup d’oeil autour de vous dans tout wagon de train, où que vous soyez dans le monde. Il y a de bonnes chances que la plupart des autres passagers aient les yeux rivés à leur téléphone. D’ailleurs, vous faites probablement la même chose! La tension ainsi imposée à l’organisme peut causer des hernies au cou, des nerfs coincés et des problèmes de posture. Le maintien d’une bonne posture semble peut-être sans conséquence, mais des études démontrent que cela a une influence positive sur l’humeur, le comportement et même la mémoire. Tout compte fait, votre enseignante de 3e année avait parfaitement raison lorsqu’elle vous disait de vous asseoir bien droit.

Les téléphones intelligents au travail : ennemis de la productivité?

Lorsqu’un objet que tout le monde possède a un tel effet sur nos relations interpersonnelles, on peut s’attendre à constater aussi un impact sur le rendement au travail. Il a été démontré que c’est bel et bien le cas. Selon un sondage mené en 2017 par OfficeTeam, l’employé de bureau moyen passe quelque 56 minutes par jour sur son téléphone. C’est presque cinq heures complètes par semaine habituelle de travail. Ces statistiques sont encore plus élevées si on s’arrête uniquement aux jeunes employés. Il ne fait donc pas de doute que les téléphones intelligents sont l’ennemi de la productivité. Comment s’attaquer au problème?La réponse n’est pas simple. La plupart d’entre nous ont besoin d’un téléphone pour travailler, et de nos jours, un vieux cellulaire qui ne sert qu’aux appels ne suffit pas à la tâche. Une solution repose sur la capacité de maîtrise de soi des utilisateurs. Refuser de vous servir du téléphone pour autre chose que le travail constitue un bon départ. Vous pouvez aussi utiliser une appli qui surveille votre temps d’écran et respecter vos limites. Cette méthode est susceptible de mieux fonctionner pour ceux qui gèrent leur propre entreprise ou pour les employés véritablement dévoués, fortement attachés à leur employeur et à leur travail. Les salariés ordinaires, assis à leur bureau, auront probablement plus de mal à se retenir de regarder une vidéo de chat comique lorsqu’ils reçoivent une alerte sur leur appareil.

Un moyen de réduire le nombre de stimuli que vous envoie votre écran est de ne pas laisser votre téléphone sur votre bureau et de ne vous en servir que lorsque vous en avez réellement besoin. Diminuer votre temps d’écran est une façon d’éviter que votre dépendance au téléphone intelligent nuise à votre rendement professionnel, mais il y a également beaucoup à faire pour améliorer vos relations interpersonnelles. Une suggestion du Huffington Post pour améliorer tant la qualité de vos réunions que votre succès est de n’apporter aucun téléphone aux réunions. Ainsi, les tâches à l’ordre du jour, de même que vos collègues, reçoivent toute l’attention méritée. À moins que vous attendiez un appel d’importance majeure, il ne devrait pas y avoir d’inconvénient à répondre à vos messages 30 minutes plus tard.

Interdisez-les

Un autre moyen d’exclure le téléphone est d’établir la règle que chacun doit laisser le sien dans une boîte sur la table en arrivant à une réunion, à un souper ou dans la maison. Ce qui peut être agaçant avec cette méthode, c’est qu’il faut toujours se rappeler de baisser le volume de son téléphone ou de le régler en mode silencieux. Comme il est à peu près certain qu’au moins une personne oubliera toujours de le faire, vous pouvez compter que la boîte émettra des sonneries étouffées ou pire, vibrera avec une telle intensité que vous vous croiriez dans un chantier de construction. C’est là que l’équipe de Block entre en jeu. Elle a conçu une solution aisée et rapide avec sa boîte en forme d’hexagone (qu’on adore!), simplement appelée Block. La différence avec cette boîte attrayante, c’est qu’elle n’exige aucune préparation de la part de l’utilisateur. C’est ce qu’on appelle une cage de Faraday : un réceptacle de métal conçu pour empêcher toutes sortes de signaux de sortir ou d’entrer. Ainsi, votre téléphone est entièrement et incontestablement hors ligne. C’est un moyen infaillible de prendre vos précautions!

Impossible de nier que les téléphones intelligents sont ici pour de bon. Nous sommes trop attachés au fait de tenir le monde entier dans le creux de notre main pour y renoncer maintenant. La meilleure solution est donc de traiter cette dépendance comme toutes les autres. Tentez d’éviter complètement le téléphone, utilisez-le avec modération et n’oubliez pas de rester attentif à votre entourage.

Chez Spaces, nous aimons réfléchir aux problèmes et offrir des solutions par le fait même. C’est pour cela qu’aux Pays-Bas, nous vendrons Block dans notre boutique éphémère de Spaces Vijzelstraat à compter du 17 décembre et l’offrirons dans nos salles de réunion par la suite. Que vous en vouliez une pour votre bureau, pour vos repas chaleureux en famille ou simplement parce qu’elles sont élégantes, le moment est venu de montrer à votre téléphone intelligent qui est le patron.

Share this article
Le travail interculturel Read now Le travail interculturel Ouvertures à venir en janvier 2019 : dynamos parisiennes, incontournables américains et plus encore Read now Ouvertures à venir en janvier 2019 : dynamos parisiennes, incontournables américains et plus encore